Méthodes de fixation

 

Toutes les prothèses peuvent être maintenues en place avec de l’adhésif ou au moyen de la sangle (avec ou sans la sangle+). Quand vous recevez votre prothèse, vous pouvez essayer les méthodes pour voir laquelle vous préférez.




Méthode 1  : adhésif médical

La conception des prothèses t2 garantit une adhésion optimale lorsqu’elles sont utilisées avec de l’adhésif médical.


Il se peut que la méthode de l’adhésif fonctionne pour vous, même si elle n’avait pas marché avec d’autres prothèses que vous avez essayées auparavant. Certaines prothèses sont fabriquées dans des matériaux qui ne sont pas compatibles avec les adhésifs ; d’autres sont tellement rigides qu’elles n’adhèrent tout simplement pas.  


Pour en savoir plus sur la méthode de l’adhésif, consultez la section « Adhésifs ».

 


 

Méthode 2  : la sangle




Les prothèses t2 sont conçues pour être maintenues en place au moyen d’une simple sangle élastique.


La sangle est portée comme une coquille de protection (« jockstrap ») – la prothèse fait office de coquille – et elle est destinée à être solidement mais confortablement attachée au corps.


La sangle est un élastique mou, fin, translucide et étanche (il résiste à l’eau, au chlore, au sel et à la transpiration). Il ne risque pas de s’accrocher dans vos poils et il est très résistant.


La sangle passe par le haut de la prothèse et autour de chaque jambe, puis elle est raccordée à l’arrière du scrotum. 


La prothèse est fournie avec tous les éléments nécessaires pour pouvoir être utilisée avec la sangle. Elle est livrée avec des instructions détaillées et avec une quantité suffisante d’élastique pour vous permettre de tenir plusieurs mois. L’élastique utilisé est bon marché et il est facile de s’en procurer en ligne.



 


Méthode 3  :  La sangle+ 



La sangle (telle qu’illustrée ci-dessus) + deux petits élastiques permettant de maintenir fermement la prothèse contre le pelvis. Les élastiques sont attachés à la sangle, à la prothèse, et à quelques poils pubiens. La prothèse est maintenue en place directement contre le corps.

À mesure que les poils poussent, vous pouvez tirer dessus à travers l‘orifice pour resserrer l’attache. Vous pouvez porter la sangle en permanence. Le système est relativement discret, étant donné que l’élastique est attaché à la base des poils, contre la peau.

Ce système peut sembler douloureux, mais ce n’est pas le cas. J’ai testé plusieurs méthodes de fixation basées sur les poils pendants trois années, avant de partager cette méthode avec les utilisateurs en octobre 2015. Depuis lors, toutes les prothèses sont munies des orifices de raccordement pour la sangle+.