Dépannage

 


En ligne, le projet peut donner l’impression d’une société tout ce qu’il y a de plus normale… En réalité, je consacre toute mon énergie à la création de la prothèse parfaite. Les ventes servent à financer le projet – ce qui me tient réellement à cœur, c’est l’objectif final.

 

 

Je veux que vous tiriez le maximum de votre prothèse. En cas de problème, contactez-moi pour obtenir de l’aide.

 

Certains problèmes ont été signalés récemment. Pour ceux qui ne m’ont pas contacté directement, voici quelques astuces:

 

 




La prothèse est raide ou rigide

Ce problème peut être faiclement résolu en lubrifiant l’intérieur de la prothèse. Des instructions à ce sujet figurent dans le manuel que vous avez reçu avec votre prothèse.


Remarque : lorsqu’elle est lubrifiée, la prothèse est plus agréable au toucher et a un meilleur aspect visuel ; elle est beaucoup plus confortable à porter. Par ailleurs, le fait de la garder lubrifiée permet d’augmenter la durée de vie de la peau.

Si vous utilisiez uniquement de l’eau pour la lubrifier, essayez d’utiliser du gel d’aloe vera.

*Le gel d’aloe vera est vendu en pharmacie, en tant qu’après-soleil ou que produit pour les soins courants de la peau. Le gel que j’utilise a un degré de pureté de 98 % (le gel 100 % pur ne contient aucun conservateur – il n’est donc pas recommandé de l’utiliser pour lubrifier la prothèse).


Remarque : si vous utilisez uniquement du gel d’aloe vera pour lubrifier la prothèse, il y aura une accumulation de gel dans la peau après un certain temps. Utilisez de l’eau pour humidifier le gel afin d’éviter toute accumulation.

*N’utilisez pas d’autre substance que de l’eau ou du gel d’aloe vera pour lubrifier votre prothèse. Les produits à base d’huile ou de silicone peuvent abîmer la prothèse. Les lubrifiants à base d’eau peuvent laisser un dépôt plastique lorsqu’ils sèchent, alors que le gel d’aloe vera laisse seulement un dépôt très sec de gel.

 




Pompage et valve d’échappement d’air

 

Tout d’abord, assurez-vous de savoir où se trouve la valve d’échappement d’air et de vous être entraîné à l’utiliser pour mettre fin facilement à l‘érection.

 

Une fois que vous savez comment faire, n’hésitez pas à actionner la pompe autant de fois que nécessaire pour obtenir une érection vigoureuse – le pénis doit être dur tout en restant flexible. Dans le mode d’emploi, je mets en garde contre un pompage excessif… mais cela ne veut pas dire que le pompage doit être insuffisant – contactez-moi si vous avez des doutes sur la marche à suivre.

 

Remarque: si vous avez actionné la pompe un grand nombre de fois et que vous avez du mal à évacuer l’air par la valve, actionnez la pompe une nouvelle fois en pressant rapidement dessus; cela devrait vous aider à évacuer l’air. Le principal est d’être patient, de vous détendre, de trouver la valve et d’appuyer doucement dessus pour permettre à l’air de s’échapper.

 



 

Placement de la protubérance, angle d’érection

 

Les pièces internes de la prothèse bougent sous la peau; c’est ce qui rend la prothèse confortable à porter.

 

Lorsque le pénis est en érection, il est possible que la protubérance soit placée trop bas et que l’angle d’érection soit trop vers le haut ou sur le côté. Vous pouvez facilement redresser l’érection en ajustant la peau/modifier le placement de la protubérance. La protubérance est directement attachée à l’extrémité inférieure des pièces internes du pénis. Pendant que vous actionnez la pompe ou après l’avoir actionnée, il suffit de déplacer la protubérance ou les pièces internes du pénis pour les remettre en place. Contactez-moi si vous ne savez pas comment faire.

 

 



La peau

 

Peur que la « jointure » se déchire ?

 

La ligne de jointure que vous voyez sur la peau de la prothèse provient du moule de fabrication. C’est la marque de la jointure entre les deux parties du moule, et non une jointure dans la peau elle-même. La peau est composée d’une pièce unique et continue de silicone; la « jointure » n’est pas très esthétique, mais elle n’est pas fragile et ne risque pas de se déchirer.*

 

Marques sur la peau

 

Je photographie chaque peau et prends des notes à leur sujet afin d’assurer un suivi. Je le fais depuis des années – et à force, j’ai appris à repérer ce qui ne fonctionne pas et à le réparer – pour éviter les problèmes. Avant d’envoyer chaque prothèse, je repère tous les points faible, j’y remédie, et je prends note des éléments qui doivent être surveillés. Si quelque chose vous inquiète, contactez-moi.*

 

 

*Remarque : Il s’agit d’un projet – ce qui signifie que la conception de la prothèse change constamment – je fabrique toujours de nouveaux moules – les peaux présentent des différences, des marques et des lignes de jointure, parce que les moules ne sont pas encore définitifs. Un jour, ils le seront, et ils seront parfaits, mais pour l’instant, cela coûterait beaucoup trop cher.

 

 

Prothèse collante après le nettoyage

 

La peau de la prothèse peut devenir un peu collante après l’avoir lavée plusieurs fois. Cet aspect collant disparaît généralement avec l’usure, mais vous pouvez aussi appliquer du talc sur la prothèse si vous le souhaitez*. Une petite quantité de talc suffit – le talc sera absorbé par la silicone.

 

*Important : Si vous utilisez de l’adhésif pour attacher votre prothèse, ne mettez pas de talc sur la plaque d‘attache.

 

 



La sangle

 

Après plusieurs mois de tests… je peux désormais partager avec vous le système de maintien renforcé. Voir les méthodes de fixation, point 3 (La sangle+)

 

Les prothèses qui peuvent être utilisées avec la sangle mais qui ont été expédiées avant mi-octobre doivent être modifiées pour pouvoir fonctionner avec le nouveau système – contactez-moi pour obtenir des instructions à ce sujet. S’il-vous-plaît, n’essayez pas de modifier vous-même la prothèse sans avoir reçu d’instructions préalables de ma part.

 

 

 

Continuez à me transmettre vos suggestions, vos idées et vos envies – je continuerai à adapter la prothèse en conséquence.